Le Gouvernement distribue son carton rouge aux Sports

Choqué plus qu’étonné, l’UDC Jura déplore la proposition du Gouvernement jurassien de bannir les Sports des en-têtes du nouveau Département de la Formation et de la Culture. Exit les Sports ! Cette proposition est mal venue de la part de la nouvelle équipe gouvernementale pourtant rajeunie, surtout lorsqu’on voit l’énergie dépensée pour le SnowUp, SlowUp et les différentes actions cantonales pour mettre les gens en mouvement, le dernier né étant l’action podomètre parlementaire !!

sports

Nous ne parlons même pas des bénévoles actifs dans les associations sportives, lien social et d’intégration pour nos régions, qui se voient relégués, voire renvoyés aux vestiaires.

L’UDC compte bien remettre les Sports à sa juste place, aux côtés de la Formation et de la Culture avec l’aide des autres partis politiques, notamment gouvernementaux. Les Sports doivent être présents sur le terrain politique! C’est le moment de montrer son engagement, chers Parlementaires cantonaux!

UDC Jura

Communiqué - Assemblée générale du 04.03.2016

L’UDC Jura fait salle comble pour élire son nouveau comité

L’UDC Jura a tenu son assemblée générale à Bassecourt avec au menu principal l’élection statutaire des membres du comité. C’est par acclamation que le nouveau comité a été élu pour la nouvelle législature 2016-2020.

ag 04.03.2016Le Président, Romain Schaer, ainsi que ses deux vice-présidents Claude Tendon et Jean Lusa, poursuivent leur mandat respectif tout comme le secrétaire général Didier Spies. Le caissier, quant à lui, fait peau neuve en la personne de Georges Beureux. Les deux assesseurs, qui complètent le comité, sont également nouvellement nommés : pour les Franches-Montagnes Thierry Froidevaux et pour l’Ajoie Loïc Chapuis. 3 vérificateurs sont également nouvellement élus : Thomas Huber, Lionel Montavon et François Donzé.

C’est avec cette nouvelle équipe que l’UDC Jura affrontera les prochaines échéances politiques. Tâche pas aussi simple, vu le succès formidable des dernières élections cantonales avec un doublement des élus (de 4 à 8 députés), propulsant l’UDC au 4e rang des partis politiques, devant le PCSI.

L’assemblée a remercié les sortants, Philippe Müller, Dominique Baettig et Frédéric Juillerat de leur engagement pour le parti et pour la chose publique, tout comme la secrétaire administrative Marie-Claire Bendit.

Pour clore l’assemblée, un bilan de l’année 2015 au parlement cantonal a été brossé par Damien Lachat, nouveau chef de groupe parlementaire. Il en ressort que nos députés font bonne figure dans le nombre d’interventions, n’étant que 4. Avec 8 députés, il est fort probable que l’UDC égale, voire dépasse ce dernier score.

Confiante, l’assemblée s’est terminée à 21h15, laissant aux nombreux partisans refaire le monde dans une ambiance très détendue.

UDC Jura

Communiqué - Votation populaire du 28.02.2016

Le peuple a tranché!

L’office des véhicules (OVJ) a manqué sa mutation et le nouveau Ministre Eray reçoit sa première leçon du peuple jurassien. Dure entrée en matière.

L’UDC Jura se réjouit de l’acceptation de la réfection du tunnel au St-Gothard. Quant à l’initiative pour le couple et la famille, l’accueil est exemplaire dans le Jura, moins au niveau Suisse ; est-ce un signe que notre société bascule dans une nouvelle conception du noyau familial ? L’initiative sur la spéculation alimentaire reçoit un résultat reflétant le vote de l’UDC Jura : très partagé. Faire cavalier seul sur un marché mondialisé n’est pas la meilleure des solutions. Influencer la spéculation par des critères d’éthique pourrait être une voie.

Pour terminer, notre initiative « Pour le renvoi effectif des étrangers criminels » n’a pas su convaincre jusqu’au bout. Contrer toute la classe politique et les élites qui profitent de se profiler, la tâche était devenue lourde dans les dernières semaines. Nos opposants ont gagné, nous attendons maintenant que leurs promesses soient tenues dans l’application de la loi et ceci immédiatement.

Merci d’avoir soutenu l’UDC dans sa politique. Nous continuerons à défendre les intérêts pour une Suisse neutre et indépendante.

UDC Jura

Initiative populaire «Pour le renvoi effectif des étrangers criminels (initiative de mise en œuvre)»

Votation populaire du 28 février 2016

C’est écrit noir sur blanc. La Berne fédérale refuse de mettre en œuvre l’initiative sur le renvoi conformément à la volonté du peuple. L’adaptation de loi décidée par le Parlement n’apportera aucune plus-value en pratique, mais ne fera que cimenter la pratique laxiste en matière de renvois. Heureusement, l’UDC l’a compris à temps. Nous permettons aux citoyens de corriger le cap en votant oui à l’initiative de mise en œuvre le 28 février 2016.

Garantir enfin notre sécurité!

OUI au renvoi effectif des étrangers criminels (initiative de mise en oeuvre)

logo facebook

 

facebook.com/initiativedemiseenoeuvre

 


Download argumentaire (PDF)

 

Oui à plus de sécurité grâce à moins de criminalité étrangère !
Les personnes qui ne respectent pas nos règles doivent quitter la Suisse. Une pratique d'expulsion rigoureuse a un effet préventif et fait baisser la criminalité étrangère. Elle accroît donc la sécurité pour tous les habitants de la Suisse.

Oui à l'application de l'initiative sur le renvoi selon la volonté du peuple !
Seule l'initiative de mise en œuvre garantit l'application fidèle de l'initiative sur le renvoi que le peuple et les cantons ont approuvée le 28 novembre 2010. Ce même jour, la majorité du peuple et tous les cantons ont dit NON au contreprojet qui donne aux juges une large marge d'appréciation en matière d'expulsions.

Oui à une Suisse sûre pour tous ses habitants !
L'initiative de mise en œuvre renforce la sécurité du droit. Elle provoque dans la pratique l'expulsion systématique et obligatoire des étrangers criminels. La garantie de la sécurité publique est un élément central de l'attractivité de la Suisse. Seule une Suisse sûre peut être une place économique attractive et abriter de nombreuses organisations internationales.

Oui à l'expulsion des récidivistes !
Actuellement quelque 500 personnes sont expulsées chaque année. Compte tenu des délits commis aujourd'hui, l'initiative de mise en œuvre porterait ce chiffre à environ 10 000 selon l’OFS en 2014. Les délinquants étrangers expulsés sont frappés d'une interdiction d'entrer en Suisse, si bien qu'ils ne peuvent plus commettre de délits dans notre pays. Le nombre de récidivistes baissera considérablement.

Oui à la sécurité de nos institutions sociales par la baisse du nombre d'abus sociaux !
Alors que l'immigration se retrouvait autrefois principalement dans le marché du travail, nous avons affaire aujourd'hui à une immigration croissante dans notre système social. Conséquence: un nombre croissant d'abus qu'il s'agit de combattre et de sanctionner. La menace d'une expulsion a un effet dissuasif. Les abus sociaux commis par les étrangers peuvent ainsi être efficacement combattus.

Oui à la protection des étrangers intégrés !
Les étrangers qui se comportent pas correctement et qui ont envie de s'intégrer ne sont pas touchés par cette initiative. Bien au contraire: leur réputation ne sera plus atteinte par des compatriotes criminels et ils profiteront eux aussi d'un surcroît de sécurité.

Oui à une application correcte de l'initiative sur le renvoi !
Après de longs et difficiles débats, le Conseil national et le Conseil des Etats ont refusé d'appliquer fidèlement l'initiative sur le renvoi. La législation d'application approuvée par le Parlement contient une dite clause de rigueur qui remet en question l'ensemble du projet. En clair, une expulsion ne doit plus être prononcée obligatoirement, Cette clause de rigueur donne aux juges la possibilité de renoncer à une expulsion: on trouvera toujours une raison pour ne pas contraindre un criminel étranger condamné de quitter la Suisse.

Oui à la possibilité donnée aux autorités cantonales en charge de la migration de refuser à des délinquants une prolongation de l'autorisation de séjour, voire de retirer une autorisation d'établissement !
Cette application erronée de l'initiative sur le renvoi a pour effet que les offices de la migration sont liés aux jugements des autorités pénales. Les services de la migration ne peuvent donc refuser de prolonger une autorisation de séjour ou retirer un permis d'établissement que si le sujet commet d'autres actes pénaux. La loi d'application du Parlement ne dit rien sur la gravité des nouveaux délits commis ou si des délits commis précédemment doivent être pris en compte. Cette lacune provoquera une grande insécurité du droit, allongera les procédures judiciaires et entraînera des coûts élevés pour les contribuables suisses.

 

 

Votations du 28.02.2016

Vous n'avez pas encore voté !

Mettez l'enveloppe au plus tard jusqu'au 25 février à la poste ou jusqu'au 26 février dans la boîte aux lettres de la commune ou allez à l'urne le week-end des votations, au plus tard le dimanche 28 février 2016 avant 12h00.

Merci pour votre soutien.

oui au renvoi effectif des etrangers criminels

Joyeux Noël et bonne année 2016

L'UDC Jura vous souhaite un joyeux Noël et une bonne année 2016 et vous dit merci pour votre soutien durant l'année 2015. Une année très mouvementée en commençant par la préparation des élections fédérales et cantonales, en parallèle la campagne pour notre initiative "Pour l'imposition à la source des travailleurs frontaliers" et finalement les élections du 18 octobre 2015. Journée historique, car l'UDC Jura double ses membres au Parlement jurassien et passe de 4 à 8 député-e-s.

Un grand merci à vous, chers membres, chers sympathisants et chers amis, car ces résultats étaient uniquement possible, grâce à votre soutien et votre engagement. L'UDC Jura continuera à défendre notre canton, sa population et nos traditions et coutumes.

Nous vous transmettons, ainsi qu'à votre famille nos meilleures vœux pour 2016.

Carte de voeux Joyeuses Fêtes

Page 4 sur 9